En finir avec le harcèlement scolaire

blog image

En finir avec le harcèlement scolaire

Ouverture de deux sessions.

Présentation générale:

Peut-on arrêter le harcèlement scolaire? Comment apprendre aux enfants à faire face FACILEMENT  au harcèlement/moqueries/rumeurs/insultes/mauvaises blagues/exclusions ?

Les programmes « anti-harcèlement », les sites internet, les vidéos et mesures de sensibilisation à la question se démultiplient depuis plusieurs années.

Les mesures prises sont couteuses, demandent du temps et mobilisent les parents (qui sont inquiets et ne savent souvent pas quoi faire pour aider leur enfant) et les personnels scolaires (dont ce n’est pas le métier initial)…et ces mesures sont souvent bien inefficaces !

Plus ironique encore, certaines études américaines ont montré que les écoles qui avaient les plus importants « programmes anti-harcèlement » étaient celles ou le harcèlement scolaire est le plus présent !

Une des raisons à cela est logique: toutes ces mesures visent à dénoncer, punir, éloigner le harceleur. L’intention est louable mais…l’enfer est pavé de bonnes intentions.

En s’interposant, en agissant pour la victime, le parent, l’adulte, l’école empêche l’enfant victime de faire lui-même quelque chose pour que ça s’arrête.

Ce faisant, il donne un furieux désir de vengeance au harceleur ! Il l’informe aussi qu’il pourra harceler encore dès que les adultes auront le dos tourné, il suffit d’être un peu plus méchant, un peu plus malin, d’un peu moins se faire attraper. Dans le même temps, l’intervention de l’adulte confirme à l’enfant victime qu’il est faible et vulnérable…

Bref, en voulant améliorer la situation, souvent on l’aggrave…

Quand l’enfant victime demande de l’aide, en fait il nous demande: « comment je peux faire pour m’en sortir? » et pas: « sors moi de cela à ma place »…

Sachons l’entendre, apprenons à l’aider. Quand, en tant que thérapeute (ou enseignant, ou parent), nous recevons le questionnement d’un enfant à ce sujet, la meilleure chose à faire est de lui apprendre à faire cesser le harcèlement. Bonne nouvelle: des moyens de le faire existent, simples, concrets, efficaces. Sans avoir besoin d’être plus fort physiquement, sans forcément avoir la meilleure répartie, juste certaines règles à suivre qui pourraient leur changer la vie…

Par contre attention: c’est un peu contre-intuitif, un peu politiquement incorrect et implique de bousculer certaines de nos idées reçues à ce sujet… Seriez-vous prêts à essayer?

En fait, on ne peut probablement pas faire cesser le harcèlement en tant que phénomène: le harcèlement existe à l’école, au collège au lycée puis dans le travail et même dans les familles… Un enfant qui rencontre un harceleur a toutes les chances d’en croiser un autre plus tard… S’il ne sait pas compter sur lui-même, comment espérer qu’il avance? Mais en aidant l’enfant à savoir y faire face, on l’équipe pour la vie.

On ne peut probablement pas (du moins pas à notre niveau!) faire cesser le phénomène global du harcèlement.

Par contre on peut cesser d’en être victime. Et si nous apprenions à équiper les enfants à ce sujet?

Informations concrètes:

Dates: 05&06 Octobre 2019 à Nancy ou 20&21 Janvier 2020 à Paris 11ème

9-18H le premier jour / 9-17H le deuxième

Tarif : 360€ pour deux jours

Places limitées: 20 à 30 stagiaires

Apprentissage par: cours théoriques / power point / mises en situations par petits groupes et jeux de rôles à partir de situation cliniques

Certaines des thématiques abordées:

Généralités sur le harcèlement : définitions, chiffres, modèles théoriques existants pour expliquer et penser le harcèlement scolaire. Modèles de prise en charge existantes et leurs limites : le modèle Olweus, le modèle de Palo Alto, Quid de ces approches en France ? Les bases de l’approche proposée dans cette formation : bases théoriques et apports pratiques : démonstration d’un jeu de rôle (simulation) a partir d’une mise en situation clinique. Règles d’or et grands principes : les principales règles de fonctionnement qui sous-tendent l’approche, les outils relationnels, intepersonnels et de communication.

Les applications concrètes dans les 3 principales situations de harcèlement :

Humour et moqueries
Domination et insultes (+ violence physique et réactions à avoir)
Victimisation et inversion des responsabilités

Pratique par des mises en situations par petits groupes sur des situations définies. Les stagiaires pourront tester la différence d’effet entre une approche « classique » et l’approche proposée.
Situations spécifiques : humiliations / insultes racistes / sexisme / rumeurs / / exclusion sociale / cyberharcèlement : comment reconnaître la specificité de ces attaques et y répondre

Dans le cadre d’une école : comment répondre aux conflits entre élèves : déméler les situations ? Arrêter la violence ? Gérer les débordements ? (Jeux de rôles plus complexes impliquant deux « élèves » et un « professeur » pour apprendre à gérer cette « médiation de conflit ».)
Extension du sujet : Quid du harcèlement au travail ? Peut-on adapter les règles de fonctionnement ? Quid du harcèlement « dans des familles » (rivalité dans la fratrie). Questions et réponses autour de cas pratiques amenés par les stagiaires.

Formateur:

Ces deux journées seront effectuées par le Dr Philippe Aïm médecin psychiatre et psychothérapeute, président d’UTHyL.

S’inscrire:

Par ce formulaireValérie vous enverra rapidement le bulletin d’inscription !